AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lhiwen Obraël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fiche : Lhiwen et son journal de bord

RP : Proche du déclin... [Eden]
Advienne que pourra... [Rayne Skorlan]

Messages : 22

MessageSujet: Lhiwen Obraël   Sam 29 Mai - 23:19

• Lhiwen Obraël •

▬ Identité
    Nom : Obraël
    Prénom : Lhiwen
    Âge : 26 ans
    Race : Humains
    Camp : Vode
    Métier/Classe : Un des capitaines des armées de Vode, elle dirige une compagnie de 123 hommes


▬ Un peu plus de précision
    Psychologique :
    Ses soldats, personnes qu'elle côtoie le plus, affirment le plus souvent que leur valeureuse capitaine est une force tranquille même s'il est plutôt difficile de la connaître réellement car Lhiwen n'est pas une personne facile à approcher ou plutôt qu'elle est du genre à refuser les bonnes intentions. On peut cependant noter quelques traits de caractère qui reviennent souvent dans son comportement.

    Elle ne semble pas sujette à des sautes d'humeurs comme si cela ne la touchait guère. Un regard bienveillant quitte rarement son visage. Parfois, Lhiwen préfère laisser ses affaires traîner car la fatigue a eu raison d'elle. Elle n'est pas une surhumaine non plus. Combien de fois des entrainements ont-ils eu lieu en pleine nuit alors qu'ils étaient prévus en journée? Certains penseraient à du sadisme, car faire travailler des hommes durant de nombreuses nuits sans repos possible est cruel, alors que d'autres trouveraient que cela est très ingénieux, rien de mieux qu'une petite promenade en pleine nuit sur des terres inhospitaliers pour apprendre la rigueur et la discipline à de jeunes personnes. Lhiwen n'est d'accord avec aucun de ses avis, elle considère cela comme des inattentions. Aussi étrange soit-il, elle oublie son emploi du temps seulement s'il y a quelque chose de prévu avec sa compagnie...
    Très calme dans son comportement, en général, et dans ses décisions, elle essaie toujours d'être le plus juste possible pour ne favoriser aucun de ses subalternes ou pour ne pas entraîner un conflit inutile et évitable. C'est pour cela qu'elle est à l'écoute de toute personne qui désire lui parler.
    Quand on lui dit qu'elle est a un talent pour le combat, Lhiwen répond qu'elle n'est qu'un soldat pour la gloire de son roi Vode. Tout ce qui compte pour elle est que sa compagnie soit prête quand son roi donnera l'ordre de faire la guerre. Elle n'est là que pour protéger ce royaume et non pour être admirée par tous ceux qui ne peuvent montrer leur amour envers Sa Majesté. Il ne faut pas croire qu'elle renie ceux qui n'ont pas de carrière militaire, elle déteste plutôt ceux qui complotent dans l'ombre, élaborant des plans toujours plus compliqués et vicieux pour un quelconque dessein malfaisant voire outrageant les principes fondamentaux du royaume. C'est pour cela qu'elle méprise tous ces nobles pathétiques qui se terrent dans leur luxure, leur orgueil et leur richesse, tous démesurés. Tous ses supérieurs sont des êtres qui sont arrivés à ce niveau-là grâce à leurs exploits contre les ennemis et grâce à leur fort dévouement au bien-être du royaume de Vode. C'est une vision des choses un peu innocente mais pas pour Lhiwen. Mourir pour le peuple, mourir pour sa compagnie, mourir pour ses supérieurs, mourir pour le roi, mourir pour le royaume, c'est avec honneur qu'elle se sacrifierait.

    Derrière ces bons sentiments envers sa patrie, Lhiwen conserve encore une indépendance marquée par d'autres traits de caractère. Tout ce qu'elle l'aime, elle le fait sans compter. Sa grande passion pour les sabres, armes qu'affectionnaient des soldats de passage dans son village, l'amena à la manier elle-même. Depuis elle essaie de le maîtriser avec quelques difficultés mais a fait de rapides progrès depuis sa première prise en main, c'est-à dire il y a huit ans environ.
    De plus, elle vit avec sa compagnie, n'ayant pas d'autres parents et n'ayant pas le temps de se faire de réels amis, elle s'évertue à entretenir de bonnes relations avec ses soldats, sans toutefois empiéter sur le respect qu'ils doivent à un supérieur. Il ne faudrait pas qu'ils croient qu'elle est une de leurs amis. Lhiwen est également une femme têtue qui se laissera difficilement dissuader si elle a un projet en tête. Croyant que ce qu'elle fait est juste, elle n'écoutera personne sauf si celle-ci à des arguments en béton pour l'amener à réfléchir avec plus de lucidité, comme elle fait d'habitude.
    Elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense sans enjoliver ses paroles ou à diminuer l'effet possible sur ses interlocuteurs. On dit qu'elle manque de tact, Lhiwen pense cependant que ce qu'elle dit est la vérité, d'où la difficulté de supporter la vérité par l'interlocuteur. Ce qui est plus amusant également est qu'elle fait beaucoup attention aux rumeurs et aux réputations de ceux qu'elle n'a jamais rencontré. Dans quel embarras se trouverait-elle si elle se mettait à vexer un supérieur? Ce serait une telle honte pour la jeune femme. C'est pour cela qu'elle fuit toute personne, plus gradée qu'elle, quand celle-ci a la réputation d'être très autoritaire et de se mettre rapidement en colère s'il y a désaccord.

    Enfin, peu de personnes connaissent cette partie d'elle-même. Lhiwen est une personne très rancunière. Aidée par une mémoire visuelle et auditive très développée, elle n'oubliera jamais un affront violent envers elle-même, envers sa compagnie ou tout simplement envers son roi. Cela l'amène à vouer une haine indescriptible. Rien de mieux que de laisser germer la graine de la vengeance... Pour l'instant, Lhiwen n'a vraiment personne sur sa liste noire à part les Lycans et l'Oeil de feu. Les Lycans, abominations de la nature, furent autrefois ceux qui bouleversèrent la vie de Lhiwen, ceux qui mirent la lumière sur la vraie personnalité des personnes en qui elle avait le plus confiance et le plus d'admiration. Elle ne pourra jamais aussi pardonner à ces êtres les meurtres cruelles des habitants de son village et des villages alentour. C'était des innocents qui avaient été sur leur chemin au mauvais moment. Lhiwen fût témoin des horreurs. Elle ne s'en remettra jamais et est convaincue que Lumen ira mieux seulement après la totale éradication de ces monstres aux visages humains. Si elle savait que les Lycans furent la conséquence d'un projet mené par des personnes de son propre peuple, cette profonde haine se transformerait peut-être en autre chose, rien n'est sûr... Ensuite, il y a quelques années, Lhiwen faillit perdre la vie à cause de quelqu'un. Elle ne connait pas son identité, ne l'a jamais vu mais est certaine qu'il existe quelque part, dans ce bas monde. Elle voue depuis ce jour une haine féroce et ce jure de le faire souffrir, comme elle a souffert.

    Lhiwen n'aime pas les cérémonies officielles car il faut toujours paraître dans ses plus atours et se comporter impeccablement dans ses moments-là. De plus, la plupart des invités sont des comploteurs confirmés, ce qui irrite la jeune femme.
    Lhiwen a un profond respect pour les grands hommes mais beaucoup moins pour ceux qui considèrent les femmes comme des imbéciles, des moins que rien ou des bonnes à rester à attendre leurs époux. Elles aussi ont le droit de porter les armes pour défendre leurs opinions, enfin il ne faut pas trop le crier sur les toits, et défendre le royaume. Les femmes savent aussi manier les armes si on leur apprend. C'est peut-être pour cela que Lhiwen n'est pas très coquette. Il est vrai qu'elle n'a pas vraiment le temps pour se faire belle. Cependant, Lhiwen néglige en aucun cas le maintien de sa forme physique. Pour compléter cela, elle essaie de s'instruire le plus possible mais cela est difficile à cause du coût élevé des livres. Elle sait en tout cas lire et écrire, qui est déjà beaucoup pour une femme venue d'un milieu très modeste. Un esprit fonctionne bien mieux avec un corps qui peut suivre son rythme.

    Physique :
    Lorsqu'on voit pour la première fois Lhiwen, on a l'impression qu'elle mesure un peu plus d'un mètre soixante dix. Des formes raisonnables mais non dénuées de charme mettent un valeur son corps musclé au teint clair. Qui croirait qu'elle a passé de nombreuses années à l'extérieur?
    Une longue chevelure couleur argentée prononce encore plus la luminosité de sa peau. Des reflets métalliques apparaissent lorsque ses cheveux lisses sont en mouvement. Détachés, ses cheveux descendent jusqu'au milieu de son dos même s'il est rare de les voir ainsi. En effet, Lhiwen a plus coutume de les attacher en une haute queue. Une coiffure bien plus pratique pour des combats ou presque pour affirmer une allure sérieuse. Une frange s'arrêtant au niveau au niveau de ses sourcils et des mèches assez courtes, certes parfois rebelles, suivent les courbes de son visage fin et ovale. Ce dernier n'exprime aucune marque de coquetterie, attention incompréhensible pour Lhiwen assez répondue chez les femmes de son peuple. Cependant, ce qui attire le plus chez elle sont ses yeux d'un bleu si clair qu'ils tendent à s'harmoniser avec la couleur peu habituelle de sa chevelure. Une tristesse constante ou une franche détermination se lisent dans son regard. Son nez fin s'accorde avec ses petites lèvres roses bien dessinées.
    Lorsque Lhiwen revêt une tenue plus légère et plus ample, on peut voir que son corps est celui d'un soldat, non pas celui d'une brute épaisse, mais une puissance alliée à une élégance toute féminine. Des bras fins et musclés, obtenus suite à des entrainements intensifs et à des combats féroces, permettent de voir que c'est une guerrière accomplie. Elle possède un certain don pour le sabre, arme de prédilection du jeune capitaine. On peut également remarquer une cicatrice qui parcourt sa paume gauche dans sa longueur, puis qui s'entrelace autour de son poignet gauche et un peu de son bras, tel un bracelet éternel. Cette marque fût causée par un accident qui lui fût presque mortel, événement qu'elle garde profondément ancré en elle. Seule cette cicatrice, parmi les nombreuses qu'elle arborent sur le dos et les jambes, n'a pas été faite durant un combat. Les autres sont des souvenirs de la chasse aux Lycans.
    Ses jambes sont galbées et prouvent encore qu'elle est quelqu'un qui s'occupe de son corps pour rester en forme.
    Sa tenue vestimentaire est simple. En présence de supérieurs ou de subalternes, la jeune femme ne porte pas de tenues féminines, telles que robes, jupes, etc. Elle trouve cela inadaptée pour pourvoir garder un minimum de respect et d'autorité. C'est pour cela qu'on la verra tout le temps vêtue comme un homme, ce qui semble déplaire un peu à sa compagnie et aux autres hommes qu'elle rencontre dans son milieu. Cependant, lors de ses permissions, elle change totalement d'apparence, en tout cas pour ceux qui la connaissent en tant que capitaine d'une compagnie de soldats. Elle porte des vêtements plus féminines. On la verra toujours une cape avec une capuche sur le dos, légère et fine pour les saisons plus chaudes et plus longue et plus épaisse pour les saisons plus froides.

    Votre passé :
    Lhiwen, petite dernière d'une fratrie de quatre garçons, naquit dans les terres cultivables du royaume de Vode. Cette naissance fût une bénédiction pour ses parents, aux revenus modestes, qui désespéraient de ne pouvoir engendrer une fille. Bien que nourrir autant d'enfants était un casse-tête pour ses parents, ils essayaient de leur donner une vie un peu plus joyeuse et tranquille que la leur. Comme ils n'avaient pas assez d'argent pour leur apprendre à lire et à écrire, ceux qui étaient assez grands, c'est à dire à partir de dix ans, aidaient comme ils le pouvaient leurs parents. L'enfance de Lhiwen se déroulait sans problème particulier. Étant de nature calme, elle ne participait pas aux bagarres occasionnels entre ses frères mais aussi avec les autres garçons du village. Cependant, à cet âge-là, Lhiwen ne s'habillait pas vraiment comme une fille et ne se comportait pas comme tel. Toujours une coupe à la garçonne, elle arborait fièrement le bonnet de son grand frère Henan, six ans son ainé. A cause de cela, elle fût maintes fois mêlée à des combats malgré elle. Ce n'est qu'après avoir terrassé quelques enfants qu'on remarqua qui elle était vraiment. Les années s'écoulaient doucement avec une vie toujours aussi palpitante. Ses parents, voyant comment elle était devenue, la forcèrent de nombreuses fois à porter des robes et l'empêcher de se couper les cheveux. En effet, quand ils lui arrivaient au niveau du cou voire des épaules, Lhiwen s'éclipsait pendant quelques jours, pour revenir les cheveux courts, pour le plus grand malheur de ses parents. Ces derniers étaient également très occupés, tout en s'occupant de leur champ, ils participaient activement dans la vie du village et étaient connus de tous. Lhiwen les admirait, les adulait presque. Quand elle eût l'âge d'aider ses parents, elle se rendit compte qu'elle était maintenant une « grande » et qu'elle ne devenait plus se comporter ainsi. Ainsi, la jeune Obraël s'assagit de plus en plus durant son adolescence jusqu'à presque exprimer une certaine nonchalance dans ses actions, toujours pour le plus grand déplaisir de ses parents. Cependant, ils gardèrent le silence, espérant qu'avec le temps, elle se conduirait vraiment comme les jeunes filles de son âge. En vérité, ce fût les derniers moments de tranquillité que connurent la famille Obraël...

    ---

    Lhiwen n'oubliera jamais l'année de ses dix-huit ans. Une menace dangereuse prenait de plus en plus de terrain sur le royaume de Vode. Étant assez éloigné de la source de ça, le village ne connaissait pas son ampleur et ne redoutait rien. Ce n'est qu'après quelques disparitions que les villageois furent alertés. Quelque chose d'étrange se déroulait dans les environs. Ce fût également à ce moment-là que des soldats étaient arrivés dans le village. Ces derniers voulaient rendre visite à leur officier malheureusement contraint au repos, il avait perdu sa jambe droite dans un accident qui avait tout de même, failli lui coûter la vie. Lhiwen se demande parfois ce qu'elle serait devenue sans ces hommes... Cependant, leur but premier s'était modifié depuis un récent événement. Ils s'étaient arrêtés il y a quelques jours dans un village un peu loin mais avaient dû affronter des monstres mi-humain mi-animal. Ils avaient eu de la chance de s'être sortis indemnes. Les villageois était paniqués et ne savaient que faire, seul l'intervention de l'officier Lerys Nola réussit à les calmer. C'est ainsi qu'il prit le contrôle des manœuvres de défense du village. C'était difficile pour lui de diriger des hommes inexpérimentés au combat. Lhiwen voulait également protéger le village mais comme c'était une femme, on ne la laissa pas participer et fût contrainte de rester avec les personnes âgés, les enfants, les infirmes et les femmes. Déterminée et prête à tout, elle convainquit Lerys de la prendre sous ses ordres. Comme les monstres ne semblaient pas se déplacer, Lerys et ses compagnons d'armes en profitèrent pour donner des leçons intensives au maniement des armes. Leur survie était comptée et elle n'était possible que si tout le monde y mettait du sien même s'il était évident qu'il y aurait des pertes. L'officier espérait que leur amour pour le village était assez fort pour donner à tous le courage nécessaire. Ce fût pendant cette période que les artisans travaillèrent le plus, les réserves de métal et de bois diminuaient à vue d'œil. C'est à cette époque que Lhiwen eut une nette préférence pour le sabre. Elle ne savait pas très bien le manier par rapport à l'épée mais s'obstina à s'entraîner avec. Lerys entraînait lui-même un groupe de jeunes hommes dont la jeune femme car il sentait qu'ils pouvaient faire de grandes choses avec un sabre. Ce fut depuis ce moment que Lhiwen voua un profond respect à l'officier mais aussi à tous ceux qui étaient dans l'armée. Sa destinée était toute tracée.
    Malheureusement, il semblait que cette préparation fût un échec... Un massacre sanglant et destructeur eut lieu en à peine une nuit. Les monstres étaient apparus sans qu'aucun éclaireur n'ai pu les repérer. Telles des ombres morbides, ils pénétrèrent dans le village et déchiquetant tout ce qui était sur leur passage. Ils semblaient animés d'une rage inconnue. Ceux qui étaient de garde donnaient rapidement l'alerte et tentaient, non sans difficultés, à stopper la rapide avancée de ces êtres aux visages lupins. Lhiwen le sentait, tous ses compagnons tremblaient de peur mais une volonté de fer leur donnait du courage pour sacrifier leur vie pour la protection de leurs proches. Un des soldats lui ordonna d'aller regrouper ceux qui ne pouvaient combattre dans la maison du riche Gontris, bâtiment facilement défendable et assez résistante. Lhiwen et d'autres hommes se dépêchèrent de prévenir tout le monde, tous s'étaient déjà préparé à partir. Elle arriva enfin chez elle. Elle retrouva ses parents tremblants de peur sous la table de la cuisine.

    « Papa, que fais-tu là? Je croyais que tu combattais les monstres.
    - Je préfère sauver ma propre vie qu'être dehors à combattre pour rien.
    - Pour rien?! Tu te rends compte de tes bêtises! Dehors! Ils sont tous dehors à protéger tout le monde, même ceux qui viennent à peine de sortir de l'adolescence, comme moi! Tu ne ressens plus rien à voir le village se faire détruire! Toi qui m'a inculqué ces valeurs de générosité, d'amour pour autrui! Toi qui m'a toujours répété de me battre pour protéger ceux que j'aime! Je te vois là fuyant comme un lâche! Et toi Maman, tu restes là aussi, tu n'as même pas osé t'affirmer et forcer Papa à y aller!
    - Lhiwen, calme-toi, si personne ne reste à la maison, qui s'occupera des champs?
    - Bientôt, plus personne de pourra acheter tes récoltes! Vous m'avez déçu, je ne reviendrai plus dans cette maison qui cache des lâches et des sans-cœurs. Laisser vos enfants, vos amis, le village périr, vous me dégoûtez. »

    Lhiwen les fixait une dernière fois puis s'en alla en claquant la porte. Elle évacuait sa profonde déception et sa colère en s'attaquant aux monstres avec une impassibilité telle que plus personne ne la reconnaissait. Même ses frères et ses amis ne savaient pas s'ils devaient la calmer ou la laisser taillader les intrus. Elle subit de nombreuses blessures mais résistait. C'est alors qu'elle entendit quelqu'un l'appelait. Lorsqu'elle se retourna, elle vit le fils de Madame Nolijan. Il accourut vers elle et se cachait derrière des tonneaux. Ce dernier lui demandait d'aller sauver sa mère qui avait dû fuir vers l'extérieur car un monstre la poursuivait. Lhiwen laissa le garçon à son frère Kryn qui était chargé de défendre les retardataires vers la demeure de Gontris. La jeune femme, malgré ses plaies, se hâtait dans la direction donnée par l'enfant. Elle y découvrit une grange presque en ruine. Des corps jonchaient le sol. Elle reconnut des amis du village et ne put réprimer ses larmes. C'est alors qu'elle entendit un hurlement, c'était la voix de Madame Nolijan. L'intérieur était vide, la jeune femme grimpa au premier étage pour avoir une meilleure vue des environs. Lorsqu'elle s'approcha de la rambarde un objet étincelant attira son regard. Cependant, quelques secondes après, une force puissante la poussa la forçant à s'agripper à une corde qui pendait. Un nœud se forma au niveau de son bras gauche, la laissant prisonnière de cet endroit. La douleur lui volait ses forces. C'est alors qu'elle Le remarqua, l'Oeil de feu qui le fixait intensément, son sourire édenté la narguait. Lui, dans l'ombre de la nuit, elle dans la lumière de la lune.


    « Vous avez eu de la chance, Mademoiselle. J'aurais bien voulu voir allongée par terre.»

    Il avait attenté à sa vie, elle lui vouait maintenant une haine sans limite. Épuisée et blessée, elle ne laissa pas échapper une quelconque parole...

    ---

    Après ces événements, Lhiwen ne fût plus jamais la même. De nombreux décès furent à déplorer dont les soldats qui venaient juste pour voir leur officier, des amis de longue dates, des connaissances, mais surtout elle perdit un de ses frères. La peine l'avait bien sûr envahit, des doutes l'avaient assailli mais elle s'est rapidement ressaisi. Elle s'engagea aussitôt dans l'armée pour pouvoir réaliser sa vengeance, anéantir tous les monstres aux visages humains. Elle entama tout d'abord une vie d'errance, cherchant par tous les moyens à suivre la progression des ennemis. Finalement, elle décida de rester dans un bourg bientôt plus paisible. Une bataille sanglante se déroula dans cet endroit également, cependant, il y avait beaucoup plus de personnes expérimentées à cause de l'officialité de la chasse aux Lycans, nom donné par les autorités. Des officiers avaient participé à cette grande bataille et furent étonné du talent de la jeune femme bien qu'elle le démentit. Elle désirait juste tous les exterminer. Ainsi remarquée, elle passa de simple soldat à capitaine à l'âge de vingt-et-ans ans. On la comparait à une certaine Khälan Voldien, une jeune femme promue au même rang qu'elle quelques années plus tôt. Son parcours était exemplaire mais surtout elle était la première femme officier. Lhiwen la respecte.

    ---

    Aujourd'hui, âgée de vingt-six ans, elle dirige une compagnie de cent vingt-trois hommes. Sa vie est maintenant plus tranquille avec la fin de la chasse aux Lycans. Se consacrant totalement à ses soldats, elle n'a guère le temps d'avoir une vie privée. Pourtant elle nourrit encore sa vengeance. Elle se jure de tous les détruire, les Lycans et l'Oeil de feu.


    Signes particuliers :
    Lhiwen ne peut se séparer d'un petit sablier qui est contenu dans une sacoche accrochée à sa ceinture. Il est fait d'une bois sombre dont le nom lui est inconnu. Une rose est gravée sur l'un des pieds du sablier. Le sable s'écoule entièrement dans l'autre bulbe au bout de 2 minutes. Chez elle, se trouve également un autre sablier bien plus imposant que l'autre. Il fait environ la taille de 2 pommes superposées et a été fabriqué dans un bois blanc. Le mécanisme de celui-ci ne fonctionne plus. En effet, le fin tuyau a été brisé et bouché. La quantité de sable se trouve entièrement dans le bulbe du haut. Une rose est également gravée sur l'un de ses pieds. Ces deux sabliers ont une grande valeur pour Lhiwen.



• En ce qui vous concerne •
    Pseudo : Flizz
    Âge : 18 ans
    Expérience RP : J'ai fréquenté quelques forums depuis quelques années mais avec de longues périodes d'inactivité (plusieurs mois par exemple).
    Que pensez-vous du forum ? Design magnifique. Contexte très intéressant, riche et très bien écrit.
    Comment l'avez-vous découvert ? De partenaires en partenaires de forum
    Une remarque/critique/suggestion à nous faire ? Rien à dire : )

    Codes :
    Spoiler:
     


Dernière édition par Lhiwen Obraël le Lun 7 Juin - 22:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Lhiwen Obraël   Dim 30 Mai - 0:14

Bienvenue, miss.
Ta fiche est agréable à lire et le nombre d'erreurs très très restreint. Bon courage pour la suite, donc =)


[mode grosbill]J'suis increvable. Pour l'extermination de ma race, faudra repasser 8D[/mode grosbill]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Fiche : Lhiwen et son journal de bord

RP : Proche du déclin... [Eden]
Advienne que pourra... [Rayne Skorlan]

Messages : 22

MessageSujet: Re: Lhiwen Obraël   Lun 7 Juin - 22:17

J'ai fini ma fiche ^^

[Je vais tout défoncer :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Lhiwen Obraël   Lun 7 Juin - 22:30

Jolie histoire. Par contre, je suis plutôt curieuse de savoir qui est donc ce fameux "Oeil de feu" dont tu parle, vu qu'on ne sait quasiment rien sur lui '-'

Mademoiselle, tu es validée et peux donc de ce pas aller faire une demande de rp, d'habitation, d'aller squatter le flood fin tussa tussa quoi 8D En espérant que tu te plaise ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Fiche : Lhiwen et son journal de bord

RP : Proche du déclin... [Eden]
Advienne que pourra... [Rayne Skorlan]

Messages : 22

MessageSujet: Re: Lhiwen Obraël   Lun 7 Juin - 23:07

En fait, moi non plus je ne sais pas qui il est ^^'. J'avais prévu de le faire apparaitre quand j'aurai fait quelques rps avant et d'y réfléchir à ce moment-là.
Mais, j'en doute fortement, ça peut être un perso réellement jouable par quelqu'un, et dans ce cas, il y aura déjà un lien avec mon perso.

Et merci pour la validation : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Lhiwen Obraël   Lun 7 Juin - 23:12

Si tu veux qu'il soit jouable par quelqu'un, tu peux soit poster dans les annonces et expliquer exactement ce que tu cherche, soit faire une demande de prédéfini quand j'aurais rendu ça possible

Bref, sinon de rien et bon rpay parmis nous =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Fiche : Lhiwen et son journal de bord

RP : Proche du déclin... [Eden]
Advienne que pourra... [Rayne Skorlan]

Messages : 22

MessageSujet: Re: Lhiwen Obraël   Lun 7 Juin - 23:13

Merci pour l'info ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lhiwen Obraël   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lhiwen Obraël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disgrace of Chaos :: Fiches validées-