AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fiche : Scadouche
Messages : 10

MessageSujet: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Jeu 29 Juil - 14:37

• Altéa Anzoli•

▬ Identité

Nom : Anzoli
Prénom : Altéa
Âge : 18 ans
Race : Lycan
Camp : Celui qui saura être le plus amusant !
Métier/Classe : Voleuse a ses heures perdues... donc a peu près tout le temps.

▬ Un peu plus de précision
[list]Psychologique :
Entêtée . Un mot qui prend tout son sens lorsque l'on connaît Altéa. Entêtée comme une enfant, entêtée comme un louveteau perdue auquel on ne cesse de faire des reproches et a qui pourtant on ne peut plus se séparer. Jolie comparaison entre un louveteau et une jeune fille qui ne métrise pas complètement sa part animale n'est-ce pas ?
Si Altéa était une couleur, ce serait le blanc.
Innocente et pourtant recouvrant l'autorité des autres s'en rendre compte. Se faire prendre dans son filet est aussi instable qu'un bateau pourtant l'on sait de quel bois elle est faite... Si Altéa était un bonbon, ce serait une guimauve. Attachante, douce, et pourtant emprisonnant les autres dans sa chair sucrée.
Il a toujours été question des autres dans la vie d'Altéa, d'une bonne action pour un voisin qui souffre de la famine ou d'une petite famille a laquelle on ne peut s'arrêter de penser. Un remord ancien qui ronge tel un acide âpre sous le goût des années. Son esprit se dispute la tristesse, la joie de vivre et l'animosité. Elle est la fille la plus bavarde au monde. Elle parle sans cesse, de tout et de rien, passant rapidement du coq a l'âne et exaspérant gentiment ses interlocuteurs. Altéa a toujours quelque chose à raconter, des ragots ou même de petites précisions sans importance. On lui reproche souvent de ne pouvoir s'arrêter une fois commencé et c'est tout a fait véridique !
Elle est aussi extrêmement impatiente et cela la met de mauvaise humeur lorsqu'on ne la remarque pas tout de suite.
Elle est discrète, certes, mais elle aime tout de même qu'on la voit !
Il existe bien un simple mot pour décrire Altéa : capricieuse.
Ses traits de caractères se confrontent le plus souvent dans des duels étranges et qui lui donne de drôle de manies...
Un mélange charmant pour certain, un élixir irresponsable pour la majorité et une exception pour sa communauté. Altéa est souvent joyeuse, drôle et attachante comme si elle n'était qu'une gamine dans la situation d'une jeune femme. Et puis il y a l'autre côté.
La face sombre et taciturne qui se cache timidement sous ce masque de bonne humeur.
La culpabilité cohabite avec la force qui a trouvé dans ce corps humain une planque agréable afin de ne pas ouvrir ses émotions a qui le veux. Lorsque Altéa a été "désignée" pour subir les expériences du savant fou originaire de Vode, elle n'avait que 7 ans et il semble que son âge n'est contrairement au apparence pas évolué. Comment est-on censé gérer la mort de ses parents alors que l'on est encore un enfant ? Surtout lorsque l'on est l'origine de ce drame... Elle ne peut s'empêcher de repenser au jour où elle tua accidentellement ses parents. Cela partait au début d'une bonne intention mais son attitude avait dérapé dans un massacre incontrôlable. Elle s'en veut continuellement et cela a créé une sorte d'attachement envers toutes les personnes plus vieilles qu'elle. Altéa est finalement blanche et noire. Ses sentiments sont aussi changeants que le temps, ses pensées peuvent vite se perdent avant de prendre une tout autre tournure. Si il y a une chose que personne ne peut lui reprocher, c'est son aptitude a passer inaperçue. Elle ne cherche pas a être intéressante et au contraire arrive parfaitement a s'effacer au yeux du reste de la population. Pas de sa réputation, mais presque... Jamais la jeune femme n'a eu de mal a s'adapter aux villes qu'elle visitait pourtant souvent les insultes fusent en même temps que ses grands yeux verts s'écarquillent dans une expression d'angelot. Evidemment qu'on l'insulte, puisqu'elle est monstrueuse. Partout des murmures invisibles et rangeux la suivent. "La louve barbare" ou encore " la fillette meurtrière". Toujours et sans jamais s'arrêter.
Il n'y a qu'une chose dont Altéa n'a jamais douté.
Du moins depuis que cela lui est arrivé.
Être une lycan lui offre une liberté pure qu'elle savoure dans le silence de ses galopades nocturnes, sous le ciel éclairé des petites taches luminescentes qui annoncent les étoiles ou dans la forêt lorsqu'elle chasse le petit gibier.
Elle ne trouve au fait d'être une Originelle aucun avantage particulier si ce n'est qu'elle est capable de se transformer plus longtemps que la plupart des personnes de son espèce sans pourtant perdre son humanité, chose appréciable sous l'ingéniosité des chasseurs.
Malgré sa bonhomie contagieuse, Altéa se sent particulièrement bien lorsqu'elle retrouve les autres Originels et se dit que finalement il y a peut être pire qu'elle même...

Physique : Deux grands yeux rouges bordeaux. Immenses. A l'air si vulnérable. Ses yeux sont la seule couleur dont on peut la décrire comme vivante dans le physique d'Altéa. Une impétueuse chevelure noire cascade jusqu'au bas de son dos en encadrant de ses jets d'eau sombre son visage fin et enfantin. Sa peau est pâle en restant tout de même dans les normes, juste assez pour contraster avec ses cheveux de jais. On pourrait facilement la décrire comme petite, sa taille minuscule s'harmoniant gracieusement avec le reste de son corps. Environ 1 m 60 ? Elle a cessé de grandir il y a bien longtemps et on ne manque pas une occasion de le lui faire remarquer...Oui, elle est belle. Pas comme une femme sur laquelle on se retournerait dans la rue ni sur une étrangère tout a fait dépourvu d'attraits seulement Altéa a une silhouette si douce qu'on lui donnerait le bon dieu sans confession. Même sa voix, ses gestes, sont emprunts d'une sérénité surdimensionnée faisant passer sa jeune voix pour celle d'une vieille bonne femme sous ses manières tressées par les années.
Ses habits sont simples, souvent colorés de toute part et il n'est pas rare que jour de fête de voir Altéa dans une robe bariolée. Le corps d'ange macabre laisse parfois place a une créature bien moins reluisante et plus effrayante que la fille maladroite qui se tenait a sa place a peine quelques minutes plus tôt.
Ses cheveux noirs se transforment en un poil dru et soyeux aussi ébène que sous sa forme humaine et de puissants crocs se dessinent sous sa machoire. Seuls ses yeux restent. Plus vivants que jamais, plus joyeux et amusés. Un loup noir au yeux rouge, un peu animal de cauchemar non ? Malgré son caractère loin de celui de June ( qui l'a toujours un peu effrayé en fin de compte...), Altéa se plait a être craint par les humains et sait qu'elle peut grâce a ça se défendre en toute situation. Son corps de gamine lui permet de ne pas étonner les gens lorsqu'elle se jette dans leur bras pour une effusion de tendresse énorme. La jeune femme est très contact et à besoin de toucher la personne a laquelle elle s'adresse afin d'être sûre de sa présence complète.



Votre passé : Votre passé : Une petite maison au toit paillé d'un jaune sombre, de hautes murailles à quatre ou cinq lieues de là et d'énormes champs de blés. C'est a peu près tout ce dont se souvient Altéa sur son environnement avant qu'elle ne change irrémédiablement. Les terres de Vode n'étaient pas des plus ensoleillées et c'est seulement pendant la saison chaude qu'elle se souvient avoir entraperçu le soleil. Elle se rappelle aussi que son père n'aimait pas ces jours où les rayons frappaient, que la chaleur qu'ils produisaient était bien trop éprouvante à supporter en plus de son mal de dos pendant les récoltes. Autre souvenir, olfactif cette fois. La fumée âpre et parfumée du four dans lequel sa mère faisait cuire ses délicieux gâteaux, ses plats succulents qu'elle réservait a la vente. Sa mère aimait par dessus tout cuisiner et même si la marche jusqu'au château était éprouvante, rien de surpassait son plaisir de faire partager ses créations culinaires. Un petit groupe de tête reviens ensuite -souvent- dans les rêves d'Altéa. Des enfants du villages avec qui elle passait son temps, des itinérants arrêtés dans leur voyage ou encore les gamins avec lesquels elle jouait lorsqu'elle accompagnait sa mère au marché et qu'elle s'ennuyait.
Sa petite enfance se résumait a un mot : bonheur.
Une petite vie heureuse en somme.
Et puis vint le jour où une carriole d'un violet biscornu passa sur la place de terre où normalement les villageois se rassemblaient. Non, Altéa n'a pas été enlevée et personne n'a fait pression sur sa famille pour quelle quitte son existence des plus banale. Seulement ses parents un peu trop naïfs ont crus au bon dire de ses passagers sans se méfier. " Juge quelqu'un sur son apparence et tu ne mangeras plus jamais de vache de ta vie " répétait son père.
Oui, les vaches ont une physionomie étrange, mais les hommes a qui elle fut confiée n'étaient pas habillés de trompe l'œil. Les scientifiques se firent passer pour les représentants d'une académie lointaine en soulignant qu'ils apprendraient a Altéa un métier noble et avantageux. Ses parents étaient simples et heureux mais ils souhaitaient pour leur enfant un avenir loin des champs, de la dureté de la condition de paysan et surtout qu'elle gagne bien sa vie : ils acceptèrent donc d'envoyer leur fille avec ces inconnus dans " un domaine sécurisé".
Avec les yeux d'une enfant, ces soit disant ambassadeurs n'étaient pas des plus rassurants.
Ils étaient deux, chacun coiffés de lunette épaisses et de combinaisons larges en un matériau qui lui semblait jusqu'a là impossible. La jeune femme apprit par la suite que leurs lunettes étaient faite pour les protéger des étincelles et leurs combinaisons de même.
Des habits de forgeron .
Ils charcutèrent le corps de la fillette avec la même habilité qu'un forgeron penché sur sa lame et moulèrent le fer jusqu'a trouvé l'alliage parfait assurant son nouveau statut de Lycan.
De cette période là Altéa ne garde que de brèves réminiscences , son esprit étant alors accablé par la cruauté monstrueuse l'ayant envahi et les périodes d'inconsciences se succédant avec celles où elle était humaine .
Quatre autres enfants étaient avec elle.
Plus vieux elle en était consciente mais cette différence d'âge était plus difficile à supporter pour elle qui avait du mal a vivre l'absence de ses parents.
Puis, enfin, la libération.
Un de leurs bourreaux avait oublié de fermer la cage qui les retenait et c'est en tuant leur geôlier qu'ils purent s'enfuir.
Ils coururent a en perdre haleine et ne déclarèrent victoire que lorsqu'ils atteignirent la lisière profonde de la forêt.
Qui pourrait retrouver des loups dans une forêt ?
Altéa a un énorme trou quant à ce moment de sa vie. Elle n'était qu'un gros chien à cette époque, pas la fillette qu'elle était au départ. Lumière de plein feux. Le réveil. Le retour de sa conscience par la trop gracieuse Sho'Naal. Elle ne découvrit vraiment le visage de ses compagnons d'aventure qu'à cet instant. Celui où le dragon lui permit de se transformer a sa guise et non pas a celle d'un quelconque scientifique dérangé. Evidemment, ils savaient tous que ce n'était pas par choix que le dragon avait sauvegardé leur part Lycan... Juste parce que cette dernière était trop encrée dans leur âme pour l'en extraire sans les tuer. Ils furent ensuite chacun renvoyés dans leur patrie et Altéa se sentit plus joyeuse que jamais lors de son retour chez ses parents.
Sa famille avait eu vent des expériences frauduleuses que l'on avait fait subir à leur fille et c'est en larme qu'ils l'accueillirent dans leur foyer.
Altéa pensait ne jamais être accepté, devoir vivre recluse de toute société, mais personne ne la haïssait directement.
Ce ne fut qu'embrassades, festins et gâteaux a volonté pour son retour dans le village.
Quatre ans passèrent et d'innombrables enfants se métamorphosèrent pendant ce laps de temps.
Le village devint peu a peu un nid de Lycans et les premières manifestations commencèrent à la puberté des enfants destinés à se transformer.
Les villageois comprirent vite qu'Altéa était la cible d'une malédiction et l'évitaient en la montrant du doigt.
Jamais ses parents ne la renièrent et ils ne firent pas la moindre attention au racontars locaux.
La jeune fille ne s'était plus changé en loup depuis le rendu de son esprit humain et ce n'est qu'à l'âge de dix ans qu'elle recommença à le faire - par erreur qui plus est. Ce souvenir ci était trop persistant pour qu'elle l'oublie, si marbré de culpabilité que même un magicien n'aurait pu l'effacer.
Elle se souvenait du soleil doré qui frappait au carreaux par intermittence de rayons colorés et que ses parents et elle même étaient rassemblés autour de la table pour dîner.
Une soupe aux champignons et a l'orge battait de son odeur forte l'odorat surdéveloppé de la jeune Originelle pendant que son père rompait le pain en parlant des semies :
- Cette année sera mauvaise. La terre est sèche et nous n'avons pas assez de graine pour remplir tout le champ.
Altéa mangeait calmement en appréciant lentement la saveur mielleuse de sa soupe et écoutait d'une oreille distraite la conversation qui agitaient ses parents.
- Et si je vendais plus de pâtisseries , crois-tu que nous pourrions acheter un autre sac de grain ?
Sa mère ne mangeait pas, comme d'habitude.
Elle se contentait de cuisiner puis avalait un petit bout plus tard, lorsque tout serait propre et rangé.
Jarssa, le père d'Altéa, secoua négativement la tête.
Cette année serait mauvaise ils ne pouvaient rien y faire.
La jeune fille faillit s'endormir à table sous la fatigue qui agitait ses muscles. Elle avait couru toute la journée avec une bande d'autres enfants et commençait à ressentir le poids des jeux et des kilomètres avalés.
On toqua brutalement a la porte en un son sec et bourru.
Son père tourna la tête et fis signe à sa femme et à sa fille de ne pas bouger.
Autre coup.
Plus marqué.
Jarssa plaça un doigt devant ses lèvres.
- Ouvrez ou nous entrons par la force ! On sait qu'vous êtes là !
Jarssa soupira et se leva en allant ouvrir la petite porte qui donnait sur la nuit.
Un homme si grand qu'il touchait le plafond de leur chaumière entra en déversa un regard mauvais sur leur maisonnée. Il sourit. Puis d'une autre fois plus carnassière à l'intention de la mère d'Altéa.
La fillette s'était redressé et regardait d'un œil impressionné le géant qui venait d'entrer.
Elle savait qui c'était. Ohoul, le boucher du village. Evidemment elle avait entendu les rumeurs comme quoi les villageois les plus imposants demandaient des impôts surdimensionnés à ceux les plus pauvres mais jamais elle n'avait cru cela vrai. Maintenant si.
Elle se tut toujours et fixa son bol.
- Je n'ai pas d'argent à te donner Ohoul. Vous ne pouvez pas attendre un peu ?
Le géant éclata de rire et s'avança vers Ortensaya. Qui n'avait pas déjà senti la fumée que son four produisait lorsqu'elle cuisinait ? Altéa lui lança un regard mauvais sans pour autant parler.
- Tu n'as pas d'argent ? Donne moi ta femme dans c'cas , elle sera toujours bonne a quelque chose !
Jarssa le fixa en haussant légèrement le ton.
- Je te paierai après les récoltes. Tu peux bien attendre jusque là vu tout l'argent que tu ramasses chez les autres.
Ohoul s'empourpra brusquement et porta une gifle à l'homme de vingt centimètres plus petit que lui qui osait le défier. Le bruit sec et sonore de la claque résonna entre les murs un moment.
Le père d'Altéa ne broncha pas et se contenta de serrer les dents face à cet atémis brutal.
- Attendre ? Attendre ? Non ! En attendant qu't'aies l'argent je prends ta femme !
Le géant fit quelques pas vers la silhouette chétive d'Ortensaya. Se figea.
La fillette qu'il n'avait même pas daigné considérer venait de grogner d'un son sourd et profond, d'un grognement venant beaucoup plus loin que de la gorge. Un grognement de loup.
Il savait que la gamine était une Lycan dangereuse même a cet âge là mais il ne fit pas attention a son instinct qui lui hurlait de fuir.
Il avança et grogna lui aussi. Plus primaire certes, mais pas moins impressionnant.
Sa main énorme se posa sur l'épaule délicate de la mère d'Altéa et il l'attira sauvagement vers l'avant.
La femme ne pût retenir un gémissement de douleur pendant que son regard découvrait les tremblements accélérés de sa fille.
Le géant rigola et ne sembla apparemment pas comprendre ce qu'il se passait.
-Qu'est-c'que ...
Une demie seconde.
Ce fut le temps nécessaire à Altéa pour passer de son corps humain à celui de la bête au poil sombre et aux crocs saillants qui caractérisaient son autre face.
Deux secondes.
Ce fut le temps nécessaire a Altéa pour bondir sur le géant qui brutalisait sa mère et lui arracher la moitié du visage.
Une minute.
Ce fut le temps nécessaire au cœur d'Ohoul pour s'arrêter de battre.
Son corps chuta sur le plancher léger de la chaumière dans un chuintement rugueux et le sang se répandit sur le sol.
Les parents de la jeune fille ne bougèrent pas. C'était la première fois qu'ils l'observaient sous cette forme.
Malheureusement pour eux cela ne dura pas.
La louve grogna et trotta jusqu'à la jambe de son père humain.
En deux trois claquements de mâchoire , les tendons furent arrachés jusqu'à la cuisse et un cri perçant déchira la nuit . Des soubresauts violents assaillirent le corps canin de la bête et son esprit défaillit encore plus profondément.
Un bond joliment orchestré dans une danse de trépas et ses crocs trouvèrent la jugulaire de l'humain mâle qui lui faisait face. Qui était-il ?
La respiration de l'humain se tarit et son cadavre reposa dans une position peu naturelle.
Le cri maintenant. Toujours aussi long, agité de sanglots.
Les yeux rouges de la louve dévisagent la femme à la robe en coton rougit par le sang qui traverse la pièce.
La mère d'Altéa avança vers elle en pleurant et se mit a genoux en la fixant dans un mélange d'horreur et de pitié.
- Calme toi ! Arrête... je t'en prie.
Ce n'est qu'un vague chuchotement dans l'esprit d'un loup. Cela ne siginifie rien.
La femme passa ses deux bras par dessus les épaules massives de la créature sombre et l'enlacèrent dans un vain espoir de calmer la tragédie.
La louve se laissa faire un moment puis fléchit doucement les pattes arrière pour soulever celles de devant.
Juste a la hauteur adéquate pour briser le cou de la femme qui osait entraver sa liberté.
La victime ne cria pas, elle n'en eu pas le temps.
La porte de la chaumière demeurait ouverte et c'est sans bruit que le loup noir se glissa dans les ténèbres de la nuit.
Altéa ne retrouva son enveloppe humaine que lorsqu'elle fut certaine de pouvoir supporter les larmes que cette dernière lui imposerai.
Cette situation fût encore plus marquante du fait que seuls ses parents ne lui avaient pas tourné le dos et malgré cette certitude, le regard dégoûté et affolé de sa mère avant qu'elle ne l'a tue eu raison de sa confiance envers les humains. Elle ne les déteste pas, au contraire, seulement elle se dit qu'à chaque personne à laquelle elle parle , elle n'ai sûrement pas aimé. Ses yeux carmins gardent le souvenir du nombre de goutte salés qu'ils ont produit et c'est aujourd'hui encore qu'il lui arrive de fondre en larmes sous cette pensée désagréable.

Signes particuliers : Elle adore par dessus tout les tartes aux myrtilles !


• En ce qui vous concerne •

    Pseudo : Eve ( ce n'est même pas un pseudo T.T )
    Âge : Assez pour que tu ne me le demande pas *hey , respect !*
    Expérience RP : 3 ans et demie.
    Que pensez-vous du forum ? J'hesite entre deux sentiments. L'admiration et la joie... Comment ne pas asdmirer un forum d'où l'idée est tout simplement géniale ? Extraordinaire ou franchement extrêmement originale . On se fiche du nom qu'on lui donne, je vais juste écrire une expression : WAOW.
    Comment l'avez-vous découvert ? Grâce à un de mes vieux amis Google x)
    Une remarque/critique/suggestion à nous faire ? Rien si ce n'est que si j'étais vous, je m'embaucherai pour le poste de la dernière originelle.

    Codes : [Codes bons]




Dernière édition par Altéa Anzoli le Mar 17 Aoû - 1:18, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Sam 31 Juil - 18:51

Bienvenue, sac à puces : D
Ton interprétation d'Altéa me convient tout à fait donc, bonne chance pour le reste.

Par contre, petit détail mais qui a son importance : Ce n'est pas les elfes qui ont créés les lycans, bien au contraire ils exècrent cette race. Merci de modifier ça, s'il te plaît.
Sinon, il faudrait que tu change ton avatar. Que tu n'aime pas celui proposé en prédef, c'est tout à fait compréhensible, mais la dernière des originelles a vraiment une apparence juvénile, et ça ne ressort pas du tout sur l'image que tu as d'elle actuellement.
Et puis une dernière petite chose mais euuh... Le rouge comme ça, c'est super pas agréable à lire x_x

_________________
« Personne n’est maître de son sort ; nous naissons, on nous donne un rôle à jouer qui souvent ne nous convient pas et c’est à nous de nous acquitter de notre charge du mieux que nous pouvons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Fiche : Scadouche
Messages : 10

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Sam 31 Juil - 19:09

Sa marche grand(e) chef !
Je change de couleur , je pars en quête d'un nouvel avatar et je file relire le contexte .


Dernière édition par Altéa Anzoli le Dim 1 Aoû - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fiche : Scadouche
Messages : 10

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Dim 1 Aoû - 12:36

Woilà !
Modifications faites et ma fiche et terminée . Excusez le double post , c'est juste un petit Up Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Dim 1 Aoû - 22:34

Quelques fautes qui traînent encore mais rien de bien dramatique, donc je fais passer là dessus =)
Ta fiche est bonne, la façon dont tu as orchestré la mort de tes parents me va... Par contre, j'aimerais que tu fasses ressortir un peu plus le traumatisme qui résulte de ce double meurtre, ce n'est quand même pas rien d'avoir tué ses parents, surtout à cet âge.
Deux autres petits trucs, sinon :
A propos de la fuite des 5 originels... Ils sont restés loups pour la première fois très longtemps (presque deux ans pour June & Yarost, et de 1 an à 1 ans 1/2 pour les trois autres)... Impossible donc, qu'ils s'échappent parce que l'un d'eux était encore humain. En fait, c'est à cause de la négligence d'une des personnes qui les surveillaient qu'ils ont pu sortir de l'espèce de grande cage qui leur servait de prison et de laquelle ils ne sortaient habituellement que pour subir divers tests et expériences en tous genres.
Sinon, un détail qui cloche dans le physique. Altéa a un physique de gamine, tu dis qu'elle a une taille moyenne... Et elle ferait 1m70 ? Je trouve ça peu plausible, tout de même \o/

_________________
« Personne n’est maître de son sort ; nous naissons, on nous donne un rôle à jouer qui souvent ne nous convient pas et c’est à nous de nous acquitter de notre charge du mieux que nous pouvons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Fiche : Scadouche
Messages : 10

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Lun 2 Aoû - 14:39

Effectivement sa taille est un peu trop imposante ..Je l'ai réduite d'une dizaine de centimètre , est ce mieux ?
Pour la fuite aussi j'ai arangé tout cela .
Quant à ses remords je les est alourdi légèrement en essayant de ne pas entrâver sa nature joyeuse ...


( Pour les fautes , je m'y met ce soir , promis)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Lun 2 Aoû - 21:03

Tu as toujours pas modifié la taille \o/ Sinon pour le reste, c'est ok. Fais-moi signe quand tu aura changé ça et que tu aura apporté une petite relecture, et je te valide ensuite :3

_________________
« Personne n’est maître de son sort ; nous naissons, on nous donne un rôle à jouer qui souvent ne nous convient pas et c’est à nous de nous acquitter de notre charge du mieux que nous pouvons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Fiche : Scadouche
Messages : 10

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Mar 3 Aoû - 0:43

Sa y est !
Excuse moi pour la taille je l'avais fait mais mon ordi bug légèrement ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Mar 3 Aoû - 1:45

Dis-moi, est-ce que tu as word ? Parce que si oui, je te conseille de passer ta fiche dessus ^^' Tu as pas mal de petits trucs que tu ne vois pas forcément mais qui peuvent être dégagés avec un bon correcteur.

_________________
« Personne n’est maître de son sort ; nous naissons, on nous donne un rôle à jouer qui souvent ne nous convient pas et c’est à nous de nous acquitter de notre charge du mieux que nous pouvons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Fiche : Scadouche
Messages : 10

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Lun 16 Aoû - 16:38

Est-ce mieux ?
Effectivement une fois sur Word , j'ai faillis mourrir d'une crise cardiaque devant toutes ces fautes .Il faut vraiment que je fasse plus attention .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Lun 16 Aoû - 18:42

Oui c'est beaucoup mieux en effet ! Par contre, j'aurais juste un détail à te signaler concernant ta ponctuation : pas d'espace avant une virgule et un point, mais après.
Je te valide, mais pense à corriger ça lors de tes rp futurs (et sur ta fiche tant qu'à y être, elle ne sera de toute façon pas verrouillée quand bien même une fois déplacée dans la partie des fiches acceptées).


Hésites pas à faire une demande d'habitation, de rang personnalisé, de rp, fin tussa tussa quoi. S'il te reste encore des questions, hésite pas. Et bon jeu ; )

_________________
« Personne n’est maître de son sort ; nous naissons, on nous donne un rôle à jouer qui souvent ne nous convient pas et c’est à nous de nous acquitter de notre charge du mieux que nous pouvons. »


Dernière édition par Yarost Reischter le Mar 17 Aoû - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Fiche : Scadouche
Messages : 10

MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    Mar 17 Aoû - 0:05

Merci =D !
Pour les espaces devant la ponctuation, je corrige ça de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini    

Revenir en haut Aller en bas
 

Altéa Anzoli ou un personnage prédéfini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disgrace of Chaos :: Fiches validées-