AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Antharia Erios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Antharia Erios   Jeu 1 Juil - 19:18

• Antharia Erios•

▬ Identité
    Nom : Erios
    Prénom : Antharia
    Âge : L'a oublier avec le temps
    Race : Elfe
    Camp : Royauté
    Métier/Classe : Mage Elémentaire


▬ Un peu plus de précision
    Psychologique :
    Elfe au caractère excentrique, Antharia est quelqu'un d'extrèmement tête en l'air; dans le cas où le mage oublie souvent qu'il a d'autres priorités que ses études sur le monde, la nature et le contrôle de la magie. Il lui arrive assez souvent en effet d'être tellement absorbé par ses recherches qu'il ne se rappelle de ses autres priorités que plusieurs années après...
    Bien qu'il ne soit guère du genre distant, Antharia est l'exemple parfait d'un être soltaire en marge de la société qui ne fait aucun effort pour faire connaissance avec autrui, à part dans le cadre de ses recherches. Ayant une place dans la noblesse elfique, il sait pourtant se tenir de manière civilisé en compagnie de ses semblables bien qu'il se lasse rapidement et que seule son allégeance au roi soit en mesure de la rappeller à l'ordre... ainsi que son amitié envers quelques rares elfes.
    N'ayant eu connaissance de l'existence des humains et des lycans que tardivement, Antharia est extrèmement interessés par ces deux espèces, bien que cela ne soit guère aisé de les approcher avec facilité. Les premiers considérant les elfes comme des ennemis, et le mage préférant encore la distance avec ceux qu'il voit encore comme des créatures sanguinaires...
    Homme de réflexion avant homme d'action, sa résolution de problèmes et de conflits passent par les mots avant de passer par les poings, ou plus présicément la magie. Expert en manipulation et en psychologie, il sait se faire une idée sur le mental d'un personne avec seulement quelques rares éléments, pour finalement jouer avec leur coeur et leur sentiments. Mais étant souvent seul, il n'a personne à qui démontrer ses talens...
    Achevons donc ce petit tour du propriétaire en s'arrétant maintenant sur les capacités intellectuelles de l'elfe. Car bon, on ne s'enferme pas dans son monde si ce n'est pas pour en retirer quelque chose, et à la vue des siècles perdus, Antharia a su en gagner des choses. Bien qu'il soit grandement ignorant sur les deux autres espèces, il est quasiment incollable sur son propre peuple ainsi que sur les fondements du monde. Qu'importe le temps que cela prends, il finit toujours par savoir ce qu'il désire ; d'une mémoire à toute épreuve, il est considéré comme une encyclopédie vivante...

    Mais le temps de l'ermite est terminé, quelque chose à perturbé le monde... son mode de vie va donc changer radicalement.


    Physique :
    Révolutionnons les esprits et changeons cette image que beaucoup ont des ermites, Antharia en effet loin d'être un vieux ridé à la longue barbe grise, à moitié aveugle et sénile...
    D'apparence plus jeune que ne le laisse supposer son âge et son caractère, l'elfe possède des traits fins et charismatiques comme la quasi-totalité de ses confrères elfes. Mage aux yeux et aux cheveux d'une couleur saphir sombre, Antharia à souvent attiré les regards d'autrui à cause justement de cette coloration puisque la nature elfique dote habituellement ses enfants de couleurs sombres ou au contraire très clair, notemment le noir jais, le blond des près ou le roux des flammes ; d'autres couleurs étant rares voire inexistantes et parfois très mal vu. Heureusement que l'elfe parvint à se faire une place dans la royauté pour ainsi effacer ces impressions...
    Passons donc à la tenue de notre mage elfique. Tisée dans un matériaux 100% elfique, cette denière est à la fois extrèmement légère et resistance aux aléas du temps, si bien qu'Antharia ne les faisait retoucher que durant sa croissance, après quoi il n'en eut plus besoin. De couleur sombre en général avec quelques touches clairs ici et là, les habits du mage ne se démarquent d'autres vêtements que sur un points précis : Antharia à en effet demander à ce que ces derniers soient dotés d'un grand nombre de poches intérieures. Grand adepte des recherches diverses, il à donc toujours sur lui de quoi noter ses pensées ou ses réponses sur telle ou tell question ; ainsi que de nombreuses fioles en tout genre qui lui servent autant à prélever des échantillons dans certaines qu'à user de ce que les autres contiennent déja...
    Loin d'être un allergique aux exercices physiques, Antharia conserve son corps en bonne santé avec de nombreuses scéances d'entraînement en forêt ; il n'est certes pas une montagne de muscles, mais sa souplesse et son endurance contraste souvent avec l'idée que l'on se fait des mages.
    Achevons donc cette descriptions par trois bijoux que porte le mage. Offerts par le Roi lui même il y à bien longtemps de cela, ces derniers servent principalement à rappeller envers qui se doit d'aller l'allégeance de l'elfe ; bien que ce dernier ce soit aller à quelques expériences d'enchantements sur ces derniers, les transformant en catalyseurs magiques pour ses expériences les plus abouties et les plus dangereuses...
    Il paraitraît qu'Antharia s'est également fait tatouer en certains endroits; mais libre à vous d'aller vérifier ces suppositions après...



    Votre passé :

    Acte 0 : Prologue
    Un ciel sans lune marqua l'arrivée du futur mage sur ces terres immaculées qu'étaient autrefois celles des elfes. Dans un monde de silence où tous retenaient leur respiration en attendant le nouveau-né, nul ne remarqua le léger vacillement des bougies qui illuminaient le pièce de toute part... Puis un cri se fit entendre, rapidement suivit par le corps de celui portant le nom d'Antharia. L'enfant était né, et avec lui venait d'arriver une légende à venir...
    Loin de là, dans des contrées inconnues de tous, des phénomènes étranges perturbaient la nature comme jamais...



    Acte 1 : Choix
    Il n'y a jamais rien eu à dire sur les premières années d'un enfant. Né dans une famille appartenant à la noblesse, Antharia fut élevé dans un contexte où le respect envers autrui était loi, et où la connaissance était voie.
    Année après année, Antharia vivait donc dans un monde où les jours se ressemblaient tous sans que cela ne dérange personne, pas même lui qui vivrait dans cet état d'esprit pendant encore plusieurs décennies. Ses matinées étaient composées par une série d'exercices de souplesses destinés à fortifier le corps ; ses journées se poursuivaient ensuite par de nombreuses études sur des sujets qui ne semblaient pas connaître de limites, si bien que l'elfe se demandait si il aurait assez de toute une vie pour assimiler toute la science des elfes. Seules ses soirées étaient différentes puisqu'il avait alors carte blanche pour ses propres études : le jeune homme qu'il était à l'époque passant donc son temps entre les nombreuses étagères de la bibliothèque elfique, étudiant encore et toujours des sujets le passionnant, jusqu'à ce qu'il trouve des textes parlant de magie...

    Pour Antharia, qui devait toujours tout prouver de manière palpable depuis sa naissance, ce domaine mystique au delà de son imagination le passionna immédiatement. Ignorant les mises en garde de son entourage, le jeune elfe n'hésita donc pas à partir à la recherche de l'actuel maître en ce domaine. La rencontre avec cette personne changea la vie d'Antharia... Lorsque son regard de saphir croisa celui d'émeraude, il le su immédiatement : cette femme qui lui faisait face allait changer son existence... à tout jamais.
    Amyrith Threndra, une femme au caractère unique respectée de tous. Une femme qu'Antharia avait déjà croiser à de nombreuses reprises à la cour de Roi sans jamais savoir de qui il s'agissait. Une Dame comme il n'en existait nul autre part, et qui avait perçu en lui autre chose qu'un enfant aux cheveux d'une couleur inhabituelle...
    Les mains du jeune homme tremblaient sans qu'il ne parvienne à les calmer... Sous ses pieds, la terre était à la fois silencieuse, et pourtant si troublée.



    Acte 2 : Erreur
    Faisant ses au revoir à sa famille, Antharia partit donc s'installer avec Amyrith dans sa demeure éloignée de tous afin de parfaire son apprentissage sur la magie. Nulle larme ne coula sur ses joues en sachant qu'il allait délaisser ses parents, pas plus qu'il n'en versa en posant son regard sur les deux jeunes elfes qu'étaient ses soeurs nées il y à peu. Il avait fait son choix, et hormis le Roi de son peuple, nul ne saurait le faire changer d'avis...
    Une nouvelle vie ouvrit donc les bras au nouvel apprenti. Finies les études sans intérêts sur des sujets qui ne la passionnait guère ; il apprenait désormais à faire corps avec la nature, à écouter ses besoins, ses rires et ses larmes. Il se devait de connaître la faune et la flore comme personne, et l'étude du ciel et des étoiles occupait désormais ses soirées. Bien qu'il ne comprenait pas encore exactement en quoi cela consistait, il savait parfaitement que cela ne pourrait que le faire avancer sur la voie magique...
    Ainsi passèrent plusieurs décennies loin des siens... loin des premiers hommes qu'il ne connu jamais.

    Profitant d'un jour de repos, Antharia se rendit à la limite du Royaume elfique afin de parfaire une ancienne technique qu'il avait lu dans l'un des anciens livres de son maître. Vérifiant l'absence de présence de ses frères et soeurs à proximité, l'apprenti-mage se plongea alors au plus profond de son être afin de faire appel à ce pouvoir qui sommeillait en lui et qu'il partageait avec les éléments.
    Soulevant la poussière à ces pieds, il fit trembler le sol sous lui. Fermant les yeux, il sentit le vent se lever autour de lui. Ouvrant les paumes, une chaleur infernale se fit ressentir. Et autour de lui, il entendit l'eau s'écouler. Sourire aux lèvres, il ouvrit les yeux sous la réussite de son sort... qui s'interrompit aussitôt...

    Il y avait des êtres inconnus devant lui. Ce n'était pas des elfes, pas avec ces oreilles arrondies en tout cas. Prenant peur, l'elfe tourna les talons pour retourner dans la forêt...
    Sa première rencontre avec des humains... et il avait briser une partie ce secret suprême qu'était la magie elfique...



    Acte 3 : Cauchemar
    C'était donc honteux qu'Antharia s'en était retourné auprès de son maître, apprenant ainsi l'existence de ces créatures qui n'étaient en rien reliées à la terre, et que l'on nommait les hommes. Créatures nés des elfes, ces derniers n'avaient pas vus leur jours se finir comme l'avait souhaiter leurs créateurs se tenant à la vie comme certaines mauvaises herbes... Mais cette espèce ne prendrait un nouveau tournant que bien des années plus tard...
    Enfin reconnu par Amyrith, Antharia fut introduit officiellement auprès du Roi des elfes en temps qu'apprenti de la mage, ainsi que son successeur lorsque viendrait le temps pour elle de quitter le monde des vivants, ce que le disciple ne voyait pas arriver avant bien des siècles encore. Cette cérémonie fut d'ailleurs l'occasion pour Antharia de quitter le monde privé qu'il partageait avec son maître, lui permettant ainsi de revoir sa famille ; mais également de faire connaissance avec un homme avec qui il allait partager certains secrets... Un druide du nom d'Eijiro.

    Mais le temps passait, et les hommes étaient loin d'être des créatures pacifistes comme leurs créateurs, l'un des leur allant même jusqu'à ôter le vie à trois de ces créatures divines qu'étaient les dragons. Allumant un feu dans le coeur des pacifistes, cette colère allait se changer en rancune, avant de finalement éclater en une guerre... Deux ans plus tard, la première guerre connue de l'histoire se fit réalité ; pour la première fois de son existence, Antharia allait participer à un conflit au bout duquel pouvait l'attendre la mort et l'après-vie. Mais aux cotés d'Amyrith, il se sentait invincible...
    Jusqu'à ce qu'une flèche s'enfonce dans la poitrine de la femme qu'il avait toujours admirer...



    Acte 4 : Héritage
    Amyrith morte, Antharia devint l'ombre de lui même. Ne comprenant plus comment le monde pouvait tourner sans cette femme, il ne savait plus quoi faire ni quoi penser désormais. Si bien que le reste de la guerre ne fut pour lui qu'un vague souvenir embrumé. Il ne sait même pas comment les elfes avaient pu survivre, ayant à peine conscience du fait que Sho'Naal avait repousser les hommes alors qu'elle n'était pas intervenue pour aider la mage. Un brasier s'était allumer en lui, et il ne l'éteindrait qu'avec la mort des hommes...
    Une nouvelle cérémonie amena donc Antharia au titre de Mage Élémentaire Royal, obtenant donc le rang de son ancien maître ainsi que la totalité de ses biens. Se rendant dans ces lieux désormais siens, Antharia y pleura pendant de nombreux jours sans parvenir à refermer cette blessure béante dans son coeur. Rageant contre les hommes, il participa bien entendu aux divers escarmouches entre les deux peuples qui suivirent la première guerre ; allant jusqu'à briser son serment de ne pas user des sorts interdits qui allaient contre la vie. Ses mains se couvrirent de sang, et cela ne fut pas pour la défense cette fois ci.
    Fouillant ses nouveaux biens, l'elfe tomba finalement sur le testament d'Amyrith. Ce dernier lui était destiné, comme si son maître avait su que la mort était sur elle. Dans ses derniers mots, elle demandait à Antharia de poursuivre son rêve de la connaissance, de mettre son savoir et son pouvoir au service du Roi. Elle lui demandait également de ne pas en vouloir aux hommes pour ceux qu'ils pouvaient faire, mais plutôt d'aller vers eux pour les aider à comprendre le monde qu'était celui des elfes.
    Les flammes de son coeur se calmèrent... il ne pouvait décider pas aller contre le souhait de cette femme.



    Acte 5 : Départ
    Reprenant donc la succession de son maître, Antharia retourna à ses recherches sur la faune et la flore, ainsi que sur le contrôle des éléments, cet art qui était désormais le sien. Etudiant également les hommes, il essayait de trouver de comprendre leur mode de vie ainsi que ce qui les avait mener à un tel conflit envers les elfes. Des elfes qui se divisèrent en deux factions, l'une souhaitant laisser les hommes évoluer entre eux, l'autre souhaitant les exterminer eux même. Fidèle à son serment envers le Roi, Antharia se joignit naturellement à la première.
    Deux décennies de solitude passèrent pour Antharia, ponctués de quelques rares rencontres avec Eijiro afin de partager leurs points de vue sur le monde, leur arts et leur point de vue respectif. Il y avait bien la création des Lycans qui parvint à ses oreilles au bout d'un moment, mais Antharia n'eut guère le temps de se plonger dans l'étude de ces derniers ; quelques temps plus tard, un évènement allait en effet changer à nouveau sa vie : le Roi était mort...
    Les flammes étaient certes calmées, amis son coeur n'avait jamais accepter la mort d'Amyrith. On lui avait enlever son maître, on lui levait désormais le Roi... Qui allait-il encore devoir perdre de manière prématurée.
    Sacoche à la taille, Antharia avait fait son choix. S'il s'agissait d'un homme, il allait mettre fin à l'existence de ces derniers, quitte à devoir se mettre la Royauté à dos. Mais en attendant la nomination du nouveau Roi, il n'avait plus de serment à respecter... pour le moment.



    Signes particuliers :
    Antharia est passé outre certains interdits... Bien qu'il hésite encore parfois à les utiliser, il connaît donc certains sorts élémentaires destinés à tuer plutôt qu'à être en phase avec la Nature.



• En ce qui vous concerne •
    Pseudo : Variable
    Âge : 21 ans
    Expérience RP : Plutôt longue...
    Que pensez-vous du forum ? A part Veit'; tout est plutôt sympa ♪
    Comment l'avez-vous découvert ? En cherchant un forum fantastique
    Une remarque/critique/suggestion à nous faire ? Négatif

    Codes : [Codes bons]
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 159

MessageSujet: Re: Antharia Erios   Ven 2 Juil - 13:42

Hum...

Le fait que tu sois devenu mage Royal si facilement, d'ailleurs titre qui n'existe pas vu que la magie est une chose bien particulière en ce monde, très peu de gens la pratiquent, beaucoup la craignent... Ensuite qu'un Elfe maîtrise la magie Elémentaire pourquoi pas, mais cette magie est plus que bâtarde, extrêmement instable et tu ne racontes en rien les erreurs, l'apprentissage et ce qu'il maîtrise réellement.
De plus, si il s'amusait, comme tu le dis, à montrer un peu ses sorts devant tout le monde, même chez les Elfes très liés à la Nature, tu serais vite poursuivi pour sorcelleries et craint pas tout ton peuple.
Ensuite, tu es dans le camp des Elfes, de la royauté mais tu n'en respectes pas le principe de base qui est de rester en communion avec la nature.
De plus la magie Elémentaire est une invention de l'homme, pour contrer celle du Druide et des autres magies Elfiques liées à la nature, étant très vague cela dit.
Donc ce n'est pas en allant à l'orée de la forêt pour faire chauffer tes mains devant un paysan crasseux qui a ouvert les chemins de la magie aux hommes. De plus, si cet act que je revendique impérativement, serait parvenu aux oreilles du roi, je pense qu'il t'aurait fait tuer dans la seconde, aussi clément soit-il. Malgré tout, la guerre entre les humains existaient, alors de là à livrer des secrets de magie aux humains ce serait comme un crime de guerre en soit.
Mais bon, comme c'est eux qui l'ont inventé on s'en fout... ~~

Je te brise un peu ton histoire dans l'oeuf, mais cela dit tu cherches à faire quelque chose de très particulier, qui est un mage, qui plus est très puissant, qui tu qualifies même de "légende" alors qu'il n'a rien fait d'extraordinaire. La seule légende ici est Ymlïr, alors de là à te déterminer comme telle il y'a du chemin.

Je me dois d'être strict sur ton personnage, je ne peux me permettre de manier des magies puissantes sans en limiter un peu les chemins, sinon ce serait vite le chaos. Il faut savoir également que même une vie elfique ne suffirait pas à connaître toutes les subtilités des arcanes de ce monde, et qu'un seul élément peut-être réellement maîtrisé. Au delà, ça ne relève plus de la magie, mais d'un don divin qui te permettrait de ravager terres et ciels. Mais je ne vois pas l'intérêt, en plus tu t'ennuierais sans le ciel et ses merveilleux petits cuicui dans leurs petits arbres.

Voilà, t'as du travail. (On aurait pu se MP, mais c'est toujours mieux de repartir sur ses erreurs de manière à faire quelque chose d'irréprochable.)

Bon courage.~~

_________________
Celui qui se nourrit d'âmes errantes, connaîtra toujours la faim.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Antharia Erios   Ven 2 Juil - 14:24

Polop polop. J'avoue qu'il y à certaines incohérences sur certains points que je peut modifier, mais d'autres qui ne sont pas de moi...

-Pour ce qui est du titre de Mage Royal; le "royal" est peut être de trop, mais le titre de Mage existe bel et bien et est décrit comme tel dans le sujet concernant la magie. Pour ce qui est de l'apprentissage, je peut le rajouter s'il le besoin s'en fait sentir, ce qui est apparemment la cas.
Et la magie existant chez les elfes, je ne voit pas en quoi l'apprendre peut être considéré comme de sorcellerie au point d'être craint par ses confrères. J'apprends le contrôle des éléments, pas la nécromancie moi (et puis les gars qui ont créer les hommes ont fait bien pire que moi je pense...)

-Vivant en ermite avec son maître, Antharia n'à jamais user de sa magie autre part que dans cette demeure; on ne peut donc pas vraiment dire qu'il en fait usage en grand public. Toutefois, il est bel et bien en harmonie avec la nature contrairement à ce que tu pourrait en penser. Il est vrai qu'il connait quelques sorts d'attaques, mais n'en avait jamais fait usage hors d'une bataille, il n'en avait jusque là que la théorie. (ce qui ne l'empêche pas pour autant de rester rattaché à la terre des elfes)

-Si j'en revient au sujet de la magie, le contrôle des éléments est bel et bien tiré des elfes et non pas des hommes comme tu le pense. Le fait est que les hommes la maîtrise certes, mais d'une manière différente des elfes qui utilisent la puissance de la terre et non pas celle de leur propre corps pour lancer leurs sorts. (Nul ne sait d'ailleurs comment les hommes sont rentrés possession de la connaissance élémentaire)

-Pour ce qui est de l'erreur concernant son sort en public, Antharia se basait sur sa relations à la terre et aux créatures qui y sont reliés; les hommes ne l'étant pas, il ne les avait donc pas perçu. Mais au pire, je peut lever la partie concernant cette erreur et la changer pour faire découvrir les hommes à mon personnage d'une autre manière.

-J'ai mit légende, autant pour moi. C'était plus histoire de classer Antharia parmi ces personnages rares que sont ceux qui portent les titres de Maîtres. Les elfes vivants extrêmement longtemps, il est évident qu'il n'en existent que peu s'il ne peut y avoir qu'un Maître par branche magique à la fois... Je peut lever ce mot s'il le faut...

-Et dernier point, il n'est écrit nul part que mon mage maîtrise toute les arcanes du monde des éléments. Il à certes hérité du rang de son maître, mais uniquement parce que cette dernière est morte à la guerre. Il était donc encore en apprentissage, et je sais parfaitement que même lorsque l'on surpasse ses mentors, il y à toujours à apprendre. Surtout dans le domaine du mystique...

Donc voila... Après je sais pas qui je doit suivre entre ton message et le sujet concernant la magie. Donc bon... je peut changer certains points, mais pas passer d'un extrême à l'autre si tu me dit que la magie élémentaire est tirée des hommes alors que le sujet dit l'inverse...

♪ ~Happy Day~ ♪
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 159

MessageSujet: Re: Antharia Erios   Ven 2 Juil - 14:53

Pour la magie élémentaire et c'est même dit dans le dernier paragraphe du premier chapitre, les humains ont crée la magie élémentaire dans le sens où ils s'en servent pour détruire littéralement, alors que les Elfes cherchent juste à dompter les éléments et ne faire réellement qu'un avec eux.
Or ton personnage, décrit comme c'est, cherche à détruire avec pendant la guerre. Faire usage de la magie pour détruire même ses ennemis va à l'encontre de la vision des Elfes. La magie n'est pas un moyen de détruire, mais de créer et d'en apprendre plus sur le monde. Jeter des boules de feu sur des humains devant un peuple elfique est une chose intolérable pour les bouffeurs de laitue. Je sais que le principe semble bizarre, mais c'est la vision que j'ai personnellement et comme chacun le sait, j'aime abuser de mon autorité pour avoir raison.
Ça n'a rien contre toi, juste qu'un elfe qui maîtrise les arcanes se doit d'être irréprochable envers ce qu'il fait.

Ensuite oui, tu n'es pas nécromancien et d'autres ont fabriqué l'Homme. Or, ces derniers ont été punis, toi non et pourtant, user de magie pour détruire est un crime.

Pour la sorcellerie, si. Les Elfes sont très liés à la mage, mais celle de la Nature, celle en rapport direct avec ce que Sho'Naal apporte de par sa présence majestueuse. La vie, la faune, la flore, la forêt en elle-même. Les Elfes sont très mystiques dans leur comportement. Mais contrôler le vent, invoquer des flammes, créer une bourrasque de ses mains est de la sorcellerie qui va à l'encontre des pratiques des Elfes normaux si on veut. Et oui, l'Elfe est un peuple naïf malgré tout, qui vit encore en partie dans un monde de paix et de sérénité, qui se berce d'illusions. C'est pour ça qu'il y'a des renégats.
Alors oui, user de magie fait peur au commun des mortels. Ce n'est pas parce qu'on en parle dans l'histoire, qu'on décrit des actes nécromantiques par dizaines qu'ils sont monnaies courantes. Ce sont des choses très rares, les magiciens sont aussi extrêmement rares et crains par tous, car personne ne sait réellement de quoi ils sont capables.
Sâche qu'un roi peu trembler face à un véritable magicien, qui pourrait prétendre à la destruction même d'un château, pouvant briser une maison de la main comme un foetus de paille... Quel que soit ton degrés de maîtrise dans les arcanes, certains chercheront avant tout à te tuer avant de penser à quoi que ce soit d'autre. Ce que l'on craint on cherche à s'en débarrasser et c'est pour ça que s'élever dans la royauté est impossible, les mages agissent dans l'ombres, sont extrêmement discrets et si le roi avait eu vent de toi, il t'aurait conservé comme arme secrète, comme protecteur et non pas comme magicien royal.

Ensuite, l'âge devrait déterminer en quelque sorte ton niveau de maîtrise d'un élément que tu auras préalablement choisi par avance. De là, tu pourras dire ou non si ton personnage est puissant. Et comme j'ai demandé plus tôt, la vie d'un mage n'est qu'une succession d'échecs et d'incompréhension ce n'est en rien une science exacte et si certains sorts marchent c'est plus par un coup du sort qu'une véritable maîtrise. La magie est très instable, très jeune dans son fonctionnement, surtout la maîtrise des arcanes. Personne ne peut prétendre manier un élément quel qu'il soit. Un mage actuel se contente de lancer des sorts, trouvés dans les recueils des pionnés en la matière et advienne que pourra. ~~

_________________
Celui qui se nourrit d'âmes errantes, connaîtra toujours la faim.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Antharia Erios   Jeu 29 Juil - 13:19

Bonjour =) Où en es-tu avec ta fiche ?

_________________
« Personne n’est maître de son sort ; nous naissons, on nous donne un rôle à jouer qui souvent ne nous convient pas et c’est à nous de nous acquitter de notre charge du mieux que nous pouvons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Antharia Erios   Mar 31 Aoû - 20:57

Fiche archivée ~

_________________
« Personne n’est maître de son sort ; nous naissons, on nous donne un rôle à jouer qui souvent ne nous convient pas et c’est à nous de nous acquitter de notre charge du mieux que nous pouvons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Antharia Erios   

Revenir en haut Aller en bas
 

Antharia Erios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disgrace of Chaos :: Fiches oubliées/refusées-