AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Galadan Arren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 8

MessageSujet: Galadan Arren   Dim 20 Juin - 1:33

• Galadan Arren•
(icon 100*100 ou petite image représentant votre perso)

▬ Identité
    Nom : Arren
    Prénom : Galadan
    Âge : 33 ans
    Race : humain
    Camp : Vode
    Métier/Classe :
capitaine

▬ Un peu plus de précision
    Psychologique : Aucun homme n’est incompréhensible et certainement pas Galadan. Certes beaucoup de pensées torturent son front ombrageux, mais il n’en reste pas moins un humain comme il en existe tant d’autre. Il a des ambitions, Galadan, il veut s’élever dans l’armée. Comme toute personne voulant atteindre les hauteurs, il en néglige le reste : pas d’amour, peu d’amis. Juste des connaissances, somme toute. Cela ne l’handicape pas d’un point de vu social, c’est le prix à payer pour rêver au soleil.
    Ce n’est pas un roturier non plus, il se veut noble et sage. Certes comme tout le monde il fait des erreurs des erreurs que sa vanité aurait pu lui faire éviter s’il avait écouté ses propres conseils, plutôt que de se croire meilleur que les autres et de passer outre. Il est intelligent, il se sait intelligent et en conçoit un peu plus d’orgueil que de raison, mais qui ne le ferait pas ? La modestie est un bien beau mythe.
    Homme d’honneur, il veille à toujours tenir ses promesses, non pas pour soulager une quelconque âme en peine, mais parce que c’est ainsi que l’on a le plus de chance de s’attacher quelques personnes. Pas d’amitié, non plutôt des adjuvants. Le monde avance à coup de dettes que l’on donne ou que l’on rembourse, voilà un de ses secrets primordiaux. Beaucoup lui reproche sa solitude, de puis peu lui-même s’en agace parfois, car le manque de contact humain l’empêche de progresser dans l’armée, mais changer un comportement que l’on traîne en boulet derrière soit depuis pas mal d’années, c’est dur.
    Galadan a pour réputation d’être un homme d’esprit, promettant d’être un fin stratège. Presque tous s’accordent à dire que ce drôle de type réfléchit plus qu’il ne parle ou n’agit, cependant un fait étrange vient parfois détruire complètement cette réputation…

    Quel fait ? Hé bien un « pacte » qu’il semble avoir passé avec un autre capitaine. Pour une question d’honneur, les deux hommes souhaitaient s’affronter en duel. Malheureusement, à chaque fois, un évènement mineur les empêche d’aller jusqu’au bout. Et ça fait 15 ans que ça dure, logiquement on peut donc dire que Galadan est quelqu’un de patient et sachant ce qu’il veut.

    Quant à ses défauts ? Une ordure. Une ordure ne connaissant rien de la vie, rien de l’amour et, de ce fait, n’éprouve aucune empathie pour son prochain. Ce n’est pas un cœur de glace, c’est un cœur incomplet. A partir de là, parler pour blesser devient comme une seconde nature pour lui, l’homme trop froid, trop mathématique. Mais ce n’est pas le pire salaud qui existe, alors au fond il est bien insignifiant. Le genre d’homme que l’on oublie après l’avoir rencontré et qui, un soir se retrouve sur votre route. On sait qu’on le connaît qu’on connaît son visage, mais impossible de se souvenir de son nom. Eminence grise sans maître encore, on peut l’ignorer. Il n’est pas assez puissant pour constituer une menace, pas encore.

    Physique : Galadan est un homme ayant bien vécu ses trente-trois ans, cela se voit. Un visage tanné par le temps, des yeux souvent fatigués… Et les années passées ont effacé tout traits remarquables sur son visage comme le temps érode le visage des statues. Beau, peut être aurait-il pu l’être dans une autre vie, mais la condition de soldat l’en empêche dans celle-ci. Sa peau est burinée par le soleil et son corps est déjà marqué de quelques cicatrices. Rien qui le défigure, non pas encore. Pas pour le moment. Peut être que cela plait aux femmes, il n’empêche que, lorsque le vent du Nord se lève, alors son corps s’emplit de mille petites douleurs aussi venimeuses qu’un songe. Les chairs boursouflées ou mal recousues de ses cicatrices gémissent et lui donnent alors une posture voûtée digne de celle d’un vieillard ou d’un bossu.

    Joues creuses cachées par l’ombre d’une barbe de trois jours, tignasse de cheveux bruns où déjà apparaissent des cheveux blancs, pas toujours au plus propre –joie des campagnes- et yeux bleus sans être lumineux. Oui, pas vraiment un prince charmant donc. La seule chose de vraiment séduisante chez Galadan, ce sont ses mains. De grandes mains aristocratiques aux longs doigts. Habile, l’homme aime bien se laisser aller à faire quelques tours de passe passe, cachant et révélant de petits objets dans sa paume ou entre ses doigts. Alors la douceur qui émane de ses gestes fait oublier la brutalité qui semble définir le physique du personnage.

    Pour ce qui est des vêtements, rien de particulier. Une armure et ce qu’il faut porter en dessous. Rien de riche ou autre, juste quelque chose de passe partout et de pas trop paysan non plus, c’est tout. Quant à l’équipement, une épée. Héritée de son père, il ne laisse personne d’autre que lui-même la toucher.

    Votre passé :
    Tout homme naît avec un passé, cependant qu’a-t-on à dire de la naissance d’un enfant, de ses premiers pas, de son premier mot ou bien son premier chagrin. Comme tout le monde, Galadan est né d’un père et d’une mère. Famille de nobles désargentés, on comptait sur le fils prodiges pour que leur nom puisse retrouver un peu de lumière. Quoi de mieux que l’armée pour s’élever ?
    Pas le temps de se faire des amis malgré l’enfance, juste lever la tête et regarder les étoiles. Se dire qu’un jour, on sera assez grand pour les toucher du bout des doigts. Voilà ce qui peupla les premières années de sa vie. Ses chagrins furent primaires et ne méritent pas d’être racontés, de même que ses joies.
    Il devint soldat sans même penser aux yeux d’une femme. Comme tous les hommes, Galadan se perdit parfois le temps d’une nuit pour une femme sans nom ni visage. Lui-même ne laissant pas le moindre souvenir sur le corps blanc, juste quelques pièces dans une paume ouverte. Mais ce n’est pas de l’amour…

    Cependant, il y a malgré tout une rencontre à raconter dans la vie de Galadan. Celle de Cavall. Simples soldats, ils servaient tous deux dans le même régiment. Lors d’une campagne contre les lycans, la malchance les prit.
    En effet, les hommes étaient coincés dans une cuvette boueuse alors que la pluie tombait à flot. Rien de mieux pour se faire massacrer, aucun endroit pour fuir rapidement. Les quelques lycans qu’ils poursuivaient les avaient pris de revers et beaucoup de leurs hommes, en raison du terrain malaisé, s’étaient fait abattre à terre. Glisser dans la boue et se retrouver coller au sol par son armure n’était pas une bonne idée, de plus la pluie réduisait considérablement la vision de l’environnement.

    Galadan avait à côté de lui, un soldat de quelques années son cadet. Il se souvient avoir en sa compagnie, pris à partie leur capitaine. Il s’avéra bien vite que l’homme, ivre mort, n’avait rien d’autre à leur souffler dans la figure que son haleine avinée. Tout se passa très vite, le soldat aux cheveux blonds hurla lui-même des ordres aux quelques survivants. Fuyant comme des lâches, ils réussirent à sauver leurs vies. Mais parce qu’il était homme d’honneur, Galadan vint trouver Cavall, puisque c’est ainsi que s’appelait son camarade, et le défia en duel. Son orgueil ne supportait pas le fait d’avoir été commandé par un jeune homme ayant autant de qualification militaires que lui, selon les règles Cavall n’aurait pas du prendre d’initiative de son plein gré. Même si cela les avait sauvé.

    Ainsi commença la longue série de duels qui allaient réguler leur vie quinze ans durant. Jamais au grand jamais ils ne purent en terminer un seul. On les assigna à des bataillons différent et ils montèrent les grades chacun de leur côté. Cependant, un contrat avait été passé entre eux, stipulant que dès qu’ils se trouvaient dans un périmètre de trente mètres l’un de l’autre, ils devaient se rejoindre et combattre. Le seul manquement toléré à cette règle, était le devoir militaire à accomplir. Les deux hommes firent même signer un document officiel pour « légaliser tout cela ».
    Et jusqu’à aujourd’hui, pas un n’a réussi à trouver l’autre.

    Comment comprendre les grandes querelles du monde lorsqu’on ne peut résoudre les siennes ?

    En ouvrant les yeux, tout simplement.

    Signes particuliers : /



• En ce qui vous concerne •
    Pseudo : Nephtys
    Âge : 19 ans
    Expérience RP : oula…5-6 ans environ
    Que pensez-vous du forum ? c’est de l’héroïc fantasy, donc c’est bien
    Comment l'avez-vous découvert ? traînée de force
    Une remarque/critique/suggestion à nous faire ? pas pour le moment

    Codes : [Codes bons]


Dernière édition par Galadan Arren le Dim 20 Juin - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yarost Reischter

Sac à puces 1er

Fiche : Didouda '-'
RP :
Messages : 403
Age : 26

MessageSujet: Re: Galadan Arren   Dim 20 Juin - 10:38

Y a aucun mal à être traînée de force si c'est pour me faire une fiche comme ça °°
[Note : acheter un panini au nutella au futur Cavall un de ces quatre pour le remercier]

Bref, je ne vois aucune raison de ne pas te valider (Par contre, c'est Vode et non pas Vod, hein, y aura juste ce détail à modifier).
Donc, bienvenue parmi nous, et si tu as la moindre question à propos de quoi que ce soit hésite pas. =)



(Lancelooot °°')

_________________
« Personne n’est maître de son sort ; nous naissons, on nous donne un rôle à jouer qui souvent ne nous convient pas et c’est à nous de nous acquitter de notre charge du mieux que nous pouvons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Messages : 8

MessageSujet: Re: Galadan Arren   Dim 20 Juin - 11:40

Je suis l'élève de Georges Perec, j'enlève les "e" (surtout tard le soir) *sort*

voilà c'est modifié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Galadan Arren   

Revenir en haut Aller en bas
 

Galadan Arren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disgrace of Chaos :: Fiches validées-